Ondes et justice

Les Fours à Micro-Ondes: Progrès ou Danger ???

 

Les Risques Différentes études Ondes et justice
Le Fonctionnement
La Cuisson
Les Risques
Conclusion
Références
Auteurs

Ondes et justice

 

Une affaire grave en Suisse: les micro-ondes passent en justice

     Le trimestriel Journal Franz Weber consacra une partie de son 19ème numéro  (janvier février mars 1992) aux effets de l'utilisation des fours à micro-ondes sur la santé humaine en se basant sur cette étude. En couverture figure une image de la Faucheuse tendant sa main vers un four à micro-ondes, ainsi que le titre suivant : « Le danger des micro-ondes : la preuve scientifique ».

  Or, le 7 août 1992, l'association Suisse de Fabricants et de Fournisseurs d'Appareils Electroménagers (FEA)intenta un procès contre Hertel et Blanc devant la cour de commerce du canton de Berne. Elle a fait produire le rapport d'expert d'un professeur de l'Institut Fédéral de Technologie de Zurich, selon lequel la recherche de Hertel était sans valeur et ses découvertes indéfendables : « Les expériences concernant la nocivité des aliments chauffés par micro-ondes présentées par Blanc et Hertel et leurs interprétations n'ont pas été menées et décrites selon des critères scientifiquement reconnus. » . En quelques mots, le président de la Cour de Seftigen, a émis un « ordre de silence » sous peine des sanctions des articles 292 du code pénal suisse (détention ou amende) et 403 du code bernois de procédure pénale ( amende jusqu'à 5000 francs suisses, détention ou, dans les cas graves, emprisonnement jusqu'à un an).

  Si le professeur Blanc s'est rétracté, il n'en a pas été de même pour Hertel disposé à faire valoir ses droits dans un procès. En mars 1993 , le jugement rendu interdisait à Hertel de déclarer le contenu de l'étude, que le micro-ondes déformait la formule sanguine. « Le défendeur sera interdit de répéter cette affirmation dans des articles ou lors de conférences en public », ou d'affirmer un lien entre mort et four à micro-ondes.

  Mais en 1998, cette décision fut retournée. Dans un jugement rendu à Strasbourg le 25 août 1998 , dans l'affaire Hertel contre la Suisse (59/1997/843/1049), la Cour Européenne des droits de l'Homme décréta que les droits de Hertel avaient été violés par le jugement rendu en 1993. En vertu de l'Article 50 de la Convention, la Cour attribua au défendeur une somme pour les coûts et dépenses judiciaires (40 000FS soit environ 160 000F), devant être reversée par la Suisse. De plus, l'ordre de silence était contraire au droit de la liberté d'expression puisqu'il était synonyme de censure. Il me semble qu'on puisse parler ici d'une affaire remettant en cause le respect de la santé d'autrui ; ne s'agissait-il pas de désinformation ou non-information ?  

  

  Comme vous avez pu le lire ci-dessus, les effets des rayonnements micro-ondes sur les aliments, et donc sur nous-mêmes, sont plus qu'inquiétants. Il faut tout de même se rappeler que cette étude a été faite à partir des tout premiers fours de ce type.

  Malheureusement, cette "technologie" comme bien d'autres, a été mise sur le marché et distribuée à grande échelle, à grande vitesse et à des prix diminuant rapidement, sans des études scientifiques sérieuses effectuées au préalable, et qui me semblent pourtant capitales. Il me semble également aberrant que cette affaire n'ait pas fait plus de bruit. Cependant, on comprend qu'un des deux côtés ne souhaitait pas la médiatiser...
  Vu ce que nous connaissons, vu le manque d'empressement des autorités à effectuer des études de ce type, il semble capital que chacun se prenne en charge individuellement, et n'utilise plus le four à micro-ondes. Car effectivement, ne faut-il pas mieux attendre le temps nécessaire pour avoir suffisamment de recul et observer directement les éventuels effets indésirables ?

© Copyright Lartizien Elise,Top Maxime, Deschamps Sébastien