Les Risques

Les Fours à Micro-Ondes: Progrès ou Danger ???

 

Les Risques Différentes études Ondes et justice
Le Fonctionnement
La Cuisson
Les Risques
Conclusion
Références
Auteurs

 

Les Risques

 

 Il est difficile de savoir objectivement si les micro-ondes présentent des risques ou non pour l'homme ou l'environnement.

 D'un côté, les études financées par les fabriquant se montrent rassurantes. De l'autre, celles menées par des chercheurs scientifiques indépendants concluent cependant à l'existence d'un risque.

Le problème est donc le même que celui des hormones de croissances. Il y'a quelques temps on soutenait que leur absorption était sans aucun risques et même fortement conseillées. Ce n'est que plusieurs années plus tard voire aujourd'hui seulement que les hypothèses concernant d'éventuels risques ont été confirmées: de nombreux effets indésirables ont été observés, dus à l'ingestion de pillules et à des injections.

Il faut de plus savoir que dans des pays comme le Danemark, les mesures de prévention concernant ces fours sont beaucoup plus strictes.

Il est certain que les appareils actuels sont de bien meilleure qualité que ceux qu'on pouvait trouver sur le marché auparavant. les risques sont avant tout limités par des dispositifs techniques et par des précautions individuelles d'emploi. L'étanchéité  doit être assurée par le grillage métallique qui recouvre la porte et par le joint (qui doit d'ailleurs être vérifié régulièrement).

 

La norme C73.601 datant de 1999 précisait que les fuites de micro-ondes au niveau de la porte doivent être inférieures à 5.0mW/cm² à 5cm de l'appareil. Mais la nouvelle norme NFEN60335-2-25 a augmenté la marge de sécurité à 0.15mW/cm² à la sortie d'usine; le but étant d'éviter des lésions d'origine thermique. En effet une utilisation intensive dans un restaurant par exemple, le jeu de la porte, l'usure du joint, risquent d'autoriser des fuites importantes pouvant dépasser de ce fait la valeur de la norme.

La marge de sécuritée à été augmentée, mais est-ce suffisant? De plus on admet bien la présence de fuites (nocives???)

Nous vous proposons cependant quelques éléments graves et qui vous permettront sûrement de trancher quant à l'utilisation du micro-ondes ou d'une « bonne vieille cuisinière »... Outre l'éventualité d'expositions directes aux micro-ondes dues à d'éventuelles fuites, ce qui peut entraîner brûlures, hyperthermies, lésions notamment aux testicules (tout en sachant que les quatre cinquièmes de notre poids sont en eau...)... fortement limitée par les fours actuels efficacement étanches, on peut se demander si l'absorption de la nourriture peut, elle, entraîner des risques pour chacun. En effet, il existe un cas sérieux où une personne ayant réussi à ouvrir un four en service est décédée trois jours plus tard, mais en principe les dispositifs de sécurité empêchent au four de fonctionner dès que la porte est ouverte. En revanche, c'est en ce qui concerne l'absorption même de la nourriture qu'il y a matière à s'inquiéter.

Il faut déjà savoir que les aliments naturels ont une valeur énergétique (selon le Pr Gilbert Altenbach)de +25 en général et, après cuisson dans un four à micro-ondes descendent à -20.

 

Mais, plus grave, dans la partie Différentes études, nous vous proposons deux études scientifiques qui tendent à démontrer, que le fait d'exposer de la nourriture solide ou liquide, à des micro-ondes issues d'un four à micro-ondes, peut être dangereux pour l'être humain.

© Copyright Lartizien Elise,Top Maxime, Deschamps Sébastien